SaaS et Cloud Computing, différences ?

SaaS et Cloud Computing : Les technologies ne cessent d’évoluer, de nouvelles dénominations voient le jour, à chaque instant, et souvent leurs terminologies sont plus ou moins abstraites et seuls les experts arrivent à s’y retrouver, c’est à croire que c’est mieux, si c’est compliqué.

Qu’elles sont différences entre le SaaS et Cloud Computing ?

Aujourdh’ui, si vous cherchez un peu, vous vous retrouvez en plus des méthodes et multiples langages utilisés,  face à l’Internet des Objets, le Cloud, le SaaS, le PaaS, l’IaaS, le Web 2.0, le web 3.0, l’outsourcing, la mutualisation, et virtualisation, etc etc.

Il n’y a pas de raison de s’arrêter, car d’autres termes compliquent encore la compréhension du sujet, à savoir la réelle confusion, entre les publics, privés et autres hybrides, qu’il s’agissent d’outils ou de réseaux.

Sans être des experts, dans les lignes qui suivent, nous allons tenter de différencier, le SaaS du Cloud Computing, qui sont souvent mélangés par les clients, et nous les comprenons.

 

Le SaaS Simplifié

Sans vouloir entrer dans la technique pure et dure, il convient de dire que le SaaS (Software as a Service), est une technique relativement récente qui permet d’utiliser un logiciel, sans l’avoir préalablement installé sur son ordinateur (on premise).

Utiliser des outils en SaaS apporte donc la facilité et la disponibilité de pouvoir disposer de ses outils, et ce peu importe où vous soyez. Utiliser des outils en SaaS, c’est s’affranchir des installations complexes, des problèmes d’espace, et des problèmes de compatibilité.

Dit simplement, c’est comme d’aller dans un self service et de consommer tout ce qui est mis à disposition, et ce 24 Heures / 24 et 7Jours /7. L’utilisateur dispose en permanence de la dernière version du logiciel, et n’a pas à se soucier,  ni des versions, ni des mises à jour.

Idem, l’utilisateur n’a pas de nécessité de contrôler la pérennité et le bon fonctionnement du matériel, ni des infrastructures périphériques. Infrastructures périphériques qui sont nécessaires au maintien permanent de la qualité, de la sécurité et de la disponibilité, des outils.

 

Et le paiement me direz-vous, car tout cela a bien sûr un coût. Le plus souvent, il s’agira de payer un abonnement qu’il soit mensuel ou annuel, mais c’est aussi s’éviter de lourds investissements et la contrainte des amortissements qui vont avec.

Chez Clever Technologies, tous nos produits peuvent donc s’utiliser sous la forme de SaaS ou bien sous la forme de logiciels installés sur les sites de nos utilisateurs, c’est un choix supplémentaire que nous laissons à nos clients.

 

 

Le Cloud Computing Simplifié 

Le Cloud Computing, est aussi dénommé l’informatique en nuage, ou bien l’informatique dans les nuages. En fait, il n’y a plus de place physiquement où sont vos données ou vos programmes, ils se répartissent dans des infrastructures diverses, quelque part sur internet.

Les Data Center qui gèrent le Cloud Computing, sont puissants et de très grandes capacités, et c’est par leur mutualisation que les hébergeurs y trouvent leur compte.  Terminé le temps où vous disposiez de votre propre serveur “attitré”, même s’il était disposé dans une ferme de serveurs d’un Data Center, la notion de physique disparaît donc.

Internet et le web 2.0 et 3.0, ont beaucoup œuvré pour le Cloud Computing, qui initialement fut “crée” ou inventé par AMAZON, d’abord avec son Service S3, très vite suivi par le EC2 ( et ses machines virtuelles).

Pour simplifier, il est aisé de dire, que dans le Cloud Computing, le matériel et les logiciels sont mis à disposition, via les réseaux internet et peut importe où  se trouve l ‘utilisateur final, qui disposera toujours de la même interface.

Ainsi votre ordinateur, ne servira plus qu’à piloter, vos besoins, sans avoir à vous soucier, ni de la puissance, ni du stockage, ni de la gestion des systèmes, c’est vraiment une élasticité supplémentaire qui vous est apportée.

 

SaaS et Cloud Computing sont-ils mélangeables ?

En conclusion, on peut aisément dire que le SaaS est plus, une simple mise à disposition du logiciel et le Cloud Computing, peut se comparer à une mise à disposition des infrastructures et des logiciels dans certains cas.

Le SaaS étant considéré par certains experts comme étant une partie intégrante du Cloud Computing.

Par ailleurs, certaines plate-formes arrivent à les rapprocher ou à les fusionner, et c’est le cas de Sales Forces, qui arrive à limiter l’utilisation de son CRM et à le facturer en fonction de son utilisation en ligne.

Ne voyons pas tout en rose, et il subsiste un problème dans le Cloud Computing qui est sa sécurité et qui réellement fait débat, où sont mes données, sont-elles piratables, suis-je sécurisé ?

A contrario avec des applications en SaaS, chez un éditeur ou un seul hébergeur, ce genre de questions se pose moins, et la sécurité, ainsi que les accès peuvent être mieux contrôlés, et c’est le choix de Clever Technologies.

Concluons le pire n’est jamais certain, mais à priori,  il y a moins de risques à faire du SaaS que du Cloud Computing.

Retrouvez toutes les solutions en SaaS proposé par Clever Technologies :

 

Sur le site informatique & Sécurité :